Atelier ZOONET

Le troisième atelier ZOONET, organisé par le LERAR en partenariat avec l'Université de Bordeaux et le soutien financier de l'IR ILICO et de l'OFB, s'est tenu du 19 au 21 octobre à Arcachon. Les ateliers ZOONET ont pour objectifs de structurer et fédérer la communauté des zooplanctonologistes français d'un grand nombre de sites et d'animer un réseau national d'observation du zooplancton, compartiment de l'écosystème encore peu intégré dans l'approche écosystémique des milieux littoraux et côtiers. Ces ateliers s'articulent autour de séminaires menés par des experts nationaux et internationaux, de séances de travaux pratiques (taxinomie du zooplancton, exercice d'inter-comparaison) et de sessions d'échanges consacrées aux actualités du réseau ZOONET (thèses, nouveaux projets, échanges de compétences…). Il y est aussi mis en place des réflexions et actions nécessaires à la bancarisation et l'accessibilité libre des données collectées par les différents partenaires.

L'atelier 2021 a rassemblé 23 chercheurs, techniciens et thésards venant de diverses universités et instituts français (5 universités, CNRS, MNHN, OFB, Ifremer). Lors de cet atelier, des chercheurs invités ont réalisé un cycle de conférences sur l'évolution des communautés zooplanctoniques en réponse aux changements climatiques (Eric Goberville – Sorbonne Université), la surveillance des communautés zooplanctoniques mise en place pour la DCSMM en France (Dorothée Vincent et Cécile Massé – OFB) et en Espagne (Lidia Yebra – Instituto Español de Oceanografίa), ainsi que sur l'utilisation des nouvelles technologies pour l'observation du zooplancton (Sophie Pitois – CEFAS). Une journée entière a été consacrée à un cours pratique sur la taxinomie et l'identification du zooplancton gélatineux (cténaires, cnidaires et tuniciers) présenté par Delphine Thibault (Institut Méditerranéen d'Océanologie) et Antoine Nowaczyk (Université de Bordeaux). Cette journée, très appréciée par les étudiants et les techniciens, a permis de clarifier et d'harmoniser la façon que chacun avait de classer les gélatineux, notamment pour le groupe si complexe des siphonophores. Les échanges lors de cet atelier ont également permis d'avancer sur la mise en place d'une démarche collective et consensuelle d'harmonisation des procédures d'échantillonnage, d'analyse et de bancarisation des données zooplanctoniques au sein du réseau.