Bouée Marel

Le LERAR s’est impliqué dans un projet coopératif entre scientifiques et professionnels de la filière conchylicole à l’échelle nationale, CocoriCO2 (2020-2023). Ce projet a pour objectif d’étudier les effets de l'acidification et du réchauffement de l’eau sur la conchyliculture, notamment en mesurant à haute fréquence la variabilité naturelle du pH (acidité) de l’eau. Pour répondre aux objectifs du projet, et en lien avec le Laboratoire Physiologie des Invertébrés (Brest), une bouée instrumentée autonome Marel, permettant de mesurer la température, la salinité et le pH, a été déployée à proximité à la pointe du Tès dans le bassin d'Arcachon le 19 janvier 2021. Ce site a été choisi en raison de sa proximité avec le site ECOSCOPA de suivi de la croissance et de la mortalité des naissains d'huîtres creuses.

Depuis cette date, le LERAR réalise des sorties bimensuelles destinées à collecter les données acquises par les sondes et effectuer des prélèvements discrets pour l'analyse en laboratoire du pH et de l'alcalinité de l'eau, afin de vérifier la qualité des mesures in situ.

Ces travaux sont réalisés en lien avec l’équipe Service d'Observation en Milieu Littoral de l'Université de Bordeaux qui réalise les mêmes suivi sur un site plus océanique situé à l'entrée du bassin d'Arcachon et assure les analyses des prélèvements de pH pour le Bassin d’Arcachon dans le cadre du projet CocoriCO2.